Les garçons sauvages

Les_garcons_sauvages

Sort aujourd’hui, le réjouissant premier long-métrage de Bertrand Mandico qui va à l’encontre d’un certain cinéma français, naturaliste, social et quelquefois disons-le, pénible. Réjouissant à plus d’un titre : tourné en pellicule, en noir et blanc avec de sublimes passages en couleur, faisant référence à une iconographie fantastique et fantasmagorique, musique ad-hoc, renversant les identités, métamorphosant ses actrices et les paysages, le film de Bertrand Mandico – repéré par ses courts métrages ou clip (il a réalisé le dernier clip de Calypso Vallois) – nous immerge dans un récit d’aventure, où cinq jeunes garçons turbulents (joués par 5 jeunes femmes) sont confiés à un capitaine chargé de les remettre dans le droit chemin.

Les garçons sauvages se destinent à la mystérieuse île des Robes : huître gigantesque, fertile, on y boit aux arbres, on y croise une végétation luxuriante qui prend des formes humaines. C’est sur cette île, que des métamorphoses vont gommer les frontières entre les sexes, les récits se télescoper (Jules Verne rencontre William Burroughs) en un voyage excentrique, romanesque et sensuel.

Les garçons sauvages est un film possédé, symboliste, d’une rare poésie, tenant à la fois du Fassbinder de Querelle que de Jean Cocteau, tantôt primitif, tantôt contemporain, unique en son genre – transformiste – et vous l’aurez compris, est à ne manquer sous aucun prétexte.

 

Film français de Bertrand Mandico. Avec Pauline Lorillard, Vimala Pons, Diane Rouxel, Anaël Snoek, Mathilde Warnier et Elina Löwensohn (1 h 50)

En exclusivité au Cinéma Le Gyptis du mercredi 28 fév au 18 mars

 

Derniers articles

Leur librairie porte le nom d'un célèbre ouvrage qui s'intéresse à l'histoire de la mondiali
La programmation du festival Oh les beaux jours ! est aussi réjouissante que l'adage qui lui tient
Cette maison d'hôtes urbaine, propose de vous dorloter et de répondre à vos moindres désidérata
Le magasin c’est une épicerie à  l’ancienne imaginée par Sylvain dans le quartier de l’Est
Si vous êtes amoureux du vintage, du fait de la musique, des voitures, motos, vêtements ou encore
L’exposition "Carlos Kusnir" se déploie sur deux lieux, le FRAC paca et Triangle France, à la Fr

Recevez les adresses testées par nos équipes