Luxe , calme et outlet


Détails de l'événement


 

« Tous les musées deviendront des grands magasins et tous les grands magasins deviendront des musées ». Andy Warhol

Andy Warhol ne croyait pas si bien dire en 1977. C’est en effet une invitation au voyage au cœur de la Provence  que propose McArthurGlen depuis le 13 avril 2017 à Miramas, avec l’ouverture de son  1er village de marques dans le sud de la France.

Le centre propose une multitude de marques au travers de 117 boutiques telles que American Vintage, Claudie Pierlot, Zadig & Voltaire, Maje, Sandro, The Kooples…avec des réductions allant de -30% à -70%.

Dans une perspective évidente et louable de séduction et de fidélisation, McArthurGlen considère le shopping comme une expérience à part entière. La découverte du visiteur passe par l’association de la mode, la gastronomie, la culture et le divertissement. Un style de vie à la française idéalisé est proposé dans un cadre où tout a été pensé dans les moindres détails. Sur le modèle d’un authentique et fantasmé village local, le centre a été créé autour d’un corps de ferme provençal appelé le “Mas de la Péronne”. Avec son colombier original, ce centre de 25 000 m2 abrite des ruelles pavées et ombragées ainsi qu’un parc public de 1,6 hectare. Outre le fait que le centre dès son démarrage à embauché 600 jeunes de la région, on ne peut ignorer l’initiative sur le plan économique et les enjeux que cela représente pour les municipalités et la population alentour, Miramas en priorité.

Les villages de marques McArthurGlen sont réputés pour leurs manifestations ponctuelles ultra-tendance, activités culturelles, partenariats, concerts, défilés de mode, nocturnes…

Le nouveau centre de Provence ne déroge pas à la règle : le calendrier des manifestations destinées à la communauté locale, toutes générations confondues, est déjà bien rempli.

Depuis l’ouverture, A.N.G.E.L.O, le célèbre grand magasin de mode vintage s’est installé sous forme de pop-up store rétro et propose des pièces millésimées de chez Hermès, Courrèges, Saint Laurent, Sonia Rykiel, Nina Ricci…à découvrir jusqu’à la mi-juillet.

Autre événement, à l’occasion du centenaire de la disparition d’Auguste Rodin (1840-1917), McArthurGlen propose une exposition de sculptures en bronze emblématiques des XIXe et XXe siècles, du 7 juillet au 9 septembre.

L’exposition « Rodin & ses Contemporains »  imaginée par le commissaire Edward Horswell rassemble 22 sculptures en bronze de petite et moyenne dimension qui ont toutes la particularité d’avoir été conçues dans la perspective de devenir des œuvres monumentales et être ainsi exposées publiquement.

Certes Auguste Rodin est un immense sculpteur dont je ne discute pas le génie visionnaire. L’exposer au sein d’un village de marques est j’en conviens un geste à la fois chic et osé. Mais je dois avouer que mon enthousiasme serait à son comble à l’idée de découvrir des expositions qui osent faire le lien sans complexe entre l’art et la mode.

Les idées ne me manquent pas, des carrés Hermès de Josef Albers, aux créations textiles de Sonia Delaunay, à l’univers de Charles de Castelbajac, à la beauté des bijoux Art déco, les photos d’Erwin Wurm pour la campagne Hermes, les sacs Murakami pour Vuitton jusqu’à des postures plus critiques comme celle de l’artiste Sylvie Fleury !

Alors si cette initiative concrète, déterminée et envisagée comme pérenne, relève d’une volonté forte de positionner la culture d’entreprise entre l’art et la mode, elle aurait selon moi à y gagner en resserrant ses liens et sa cohérence en restant proche de son domaine d’expertise. Moi qui me suis mariée en robe « Mondrian » d’Yves Saint Laurent, je ne peux que soutenir cette inclination et proclamer vive « l’art et la mode confondue » !